Nous jetons sans cesse:

Les emballages lorsque nous rentrons des courses, les jouets quand on fait le tri, les choses dont on ne sait pas quoi faire quand nous déménageons, nos appareils qui ne fonctionnent plus, les stylos usagés… et le recyclage reste optionnel.

Bon, c’est vrai, qu’on commence à aimer nos montagnes de décharges, et finalement, on est plus à ça près, pas vrai?  Soyons réalistes, celles-ci grandissent chaque jour, et une planète on en a qu’une.

Citoyens, je vous le dis, la situation est grave. Alors, pourquoi ne pas commencer à s’adapter? Recycler, puis dans le dernier des cas, jeter. 

Alors comment raisonner plus durablement ? 

Commençons par nous demander si la chose en question est toujours en bon état ou réutilisable. Si oui, on peut, soit la donner, soit la vendre. Si non, on peut songer à la réparer, ou à la recycler. 

Donner:

On peut le donner à un proche, à une personne dans le besoin ou à des associations humanitaires. Nous pouvons également donner sur le site Geev.com et / ou sur Mytroc.fr 

Vendre:

On peut mettre une annonce sur internet, sur Facebook (Marketplace), Leboncoin ou Vinted par exemple. Nous pouvons aussi revendre notre article lors d’un vide grenier, ou dans des magasins comme Cash Express, Cash Converters etc. qui sont des spécialistes de l’achat revente d’objets d’occasion. 

Réparer:

Réparer un objet peut s’avérer très simple comme très compliqué.

On peut commencer par aller chercher une solution sur internet via des tutos. Si celle-ci nous convient, on exécute. Autrement on peut faire appel à un proche bricolo. Dans le cas où ces 2 options ne sont pas possibles, nous pouvons alors nous rendre dans le « repair » café le plus proche de chez nous. Irréparable?

Recycler:

Dans ce cas il faut le recycler! Et quand tu ne sais pas où le recycler, Google est ton ami ! Demande lui tout simplement: “Où recycler …” il y a des points de recyclage partout ! 

En bord de route pour les vêtements, dans les magasins pour l’électroménager, dans des associations et / ou directement dans les déchetteries. 

AUCUNE de ces solutions ne conviennent?

Phénomène rare mais pas impossible ! Dans ce cas, récupère ce qui peut être réutilisé, ou les matières qui peuvent être recyclées de l’objet et jette le reste à la poubelle, Si tu es sûr que le matériau en question n’est pas nocif pour l’environnement. 

Facebook page: Morganeco

Morgane, 25 ans, consultante zéro déchet.

En 2 ans je suis passée d’une poubelle 50l par semaine à 15l par mois, et qui continue de s’appauvrir :)